dimanche 24 décembre 2017

samedi 23 décembre 2017

Rolling Stones, la surprise de Noël

Les Rolling Stones ont publié dans la plus grande discretion '67 Sessions, histoire de clôturer l'année avec des souvenirs d'il y a un demi-siècle.

Le contenu est disponible sur iTunes ici 

Le prix de 10,99 € n'est pas forcément donné pour un album dématérialisé, d'autant que cette parution a certainement été organisée pour éviter que ces morceaux non-exploités commercialement après 50 ans ne tombent dans le domaine public. Pour ce qui est de l'artwork, on est sur du... basique

18 titres sont proposés :


vendredi 22 décembre 2017

2018 : les 50 ans de Led Zep

Jimmy Page a récemment pris la parole pour annoncer des actualités et des parutions destinées à célébrer le 50e anniversaire de la création de Led Zeppelin en 2018.

La première véritable annonce concrète concerne un livre consacré au groupe à paraître courant 2018.
Jimmy a également évoqué du matériel audio sans en dévoiler davantage.

Pour ce qui est des concerts, ne rêvons pas trop.
Robert Plant poursuivra sa en tournée solo en 2018, avec d'ores et déjà 2 dates hexagonales en juillet prochain au festival des Vieilles Charrues de Carhaix ainsi qu'à Carcassonne.

Né il y a donc presque 50 ans et officiellement séparé depuis le décès du batteur John Bonham, le groupe n'a plus proposé d'album studio depuis 1982 et n'a donné que 5 concerts depuis 1980.
Si les éditions 2014 remastérisées et de luxe des albums du groupe contenaient des versions live, démos ou des mix inédits des morceaux desdits albums, aucun véritable morceau inédit de Led Zep n'a été publié depuis 1993.

lundi 18 décembre 2017

Zoom sur... La discothèque secrète de Philippe Manoeuvre

Avec la récente vague de froid, j'ai passé quelques heures de belles lectures au chaud, et le livre de Philippe Manoeuvre a retenu mon attention.
Cet ouvrage, sous-titré 111 trésors cachés du rock, vise à présenter de façon chronologique (de 1963 à 2015) des disques assez hétéroclites, peu connus mais néanmoins intéressants.


Les amateurs de classic rock, forcément nombreux ici, seront ravis de retrouver des disques qu'ils écoutent depuis des lustres.
A titre personnel, j'ai eu le plaisir de trouver au fil des pages et du coup de réecouter pour la première fois depuis 15 ans au moins le Live Album de Grand Funk Railroad que j'ai beaucoup écouté dans ma période hard rock.

L'excellent et bien connu ici album des London Sessions de Howling Wolf (avec Bill Wyman, Charlie Watts, Ian Stewart, Eric Clapton et Steve Winwood) est également présent dans cet ouvrage, qui comme d'autres livres de ce type, présente chacun des 111 disques retenus sur une double page.
Autre disque notable de la liste pour tout fan des Rolling Stones, I've got my own album to do de Ronnie Wood.

Pour le reste, des albums souvent sous-estimés de la discographie d'artistes plutôt connus font partie de cette sélection de l'ex tête pensante de Rock n' Folk. On y retrouve en autre des disques de Spooky Tooth, Taste, Iron Butterfly, Little Feat, Eddie and the Hot Rods, Mick Ronson, Grateful Dead, les Beach Boys et de nombreux autres.
Certains artistes moins connus et hautement sous-estimés tels que Eliott Murphy, Link Wray ou encore Jesse Ed Davis sont également présents.

Vous l'aurez compris, la liste est longue et les surprises et les découvertes nombreuses.
Pour écouter certains disques, il faudra écumer les brocantes et les disquaires d'occasion, car quelques-uns de ces trésors cachés ne seront pas à portée de clic sur Deezer ou autre Spotify.
Mais d'ici là, bonne lecture et bonnes découvertes avec Philippe Manoeuvre !

Happy Birthday Keith Richards !



74 bougies ce jour pour Keith Richards !

Le voici, en pleine forme lors du concert de clôture du No Filter Tour à la U Arena de Nanterre le 25 octobre dernier.

En attendant le nouvel album des Rolling Stones et leurs dates de tournée 2018, souhaitons lui une belle journée de célébration. 

Petite pensée pour Bobby Keys, qui aurait également célébré son anniversaire ce jour.

dimanche 17 décembre 2017

Zoom sur... En route pour l'exil

Comment être concis sur un livre ?
Vous cherchez une idée de cadeau de Noël de dernière minute pour un fan des Stones ?
La voici ! Vous pouvez foncer les yeux fermés !


Comme le titre le laisse clairement entendre, En route pour l'exil se focalise sur une année charnière : 1971.
Robert Greenfield y narre la tournée menée par les Rolling Stones avant de quitter la Grande Bretagne pour s'installer dans le sud de la France et témoigne de son séjour à la villa Nellcôte.

Si nous connaissons pour la plupart cette période française à travers les clichés et les récits de Dominique Tarlé, ce livre apporte un éclairage différent et passionnant.

Riche en anecdotes parfois amusantes, il ouvre une fenêtre sur le mode de vie d'un groupe au sommet de sa créativité et au tournant de sa carrière, lorsque les chemins de Mick et de Keith commencent à se séparer. L'ouvrage mêle avec réussite le récit d'époque et les analyses de l'auteur a posteriori .
Il constitue un incontournable pour ceux qui vénèrent Exile On Main Street mais aussi pour les autres.

En route pour l'exil - Robert Greenfield.
Editions "Castor Music" chez Castor Astral. 20€

samedi 9 décembre 2017

Johnny et les Rolling Stones, cercle élargi

En cette journée particulière pour les fans de Johnny Hallyday, je souhaitais compléter les informations sur les interactions entre Johnny et les Rolling Stones.
De nombreuses personnalités ayant collaboré avec les Stones au fil des années ont aussi travaillé avec Johnny.

Don Was, co-producteur des albums des Rolling Stones depuis 1994 a produit l'album Rester vivant (2014)
Bob Clearmountain, à qui nous devons le mixage de bon nombre de live des Stones, a également collaboré à ce même disque.
Chuck Leavell était aux claviers en 1994 sur l'album Rough Town.
Bobby Keys, Jim Price et Chris Kimsey ont tous 3 participé à l'enregistrement de l'album Flagrant Délit en 1971. Une collaboration que Chris Kimsey a ensuite reconduite.
Bobby Keys était pour sa part revenu poser sa touche sur Insolitudes en 1973.
La choriste Nanette Workman, que l'on entend sur Honky Tonk Woman et sur l'album Let It Bleed, a collaboré à plusieurs reprises avec Johnny au début des années 70.
Ernie Watts, qui accompagna de son saxophone les Rolling Stones en tournée en 1981, a participé au disque Hollywood  paru en 1979.

mercredi 6 décembre 2017

Johnny et les Rolling Stones

Les Rolling Stones et l'idole rock des français se distinguent par une longévité record.
Dans l'esprit de bon nombre de français, les Stones et Johnny sont les symboles ultimes du rock.
Dans les années 70 paraît d'ailleurs en France 5+1, un film qui retrace en parallèle le concert de Hyde Park des Rolling Stones en 1969 et les concerts de Johnny au Palais des Sports de Paris la même année.

Pour autant, leurs carrières ont-elles des liens en commun ? Se sont-ils rencontrés ?

Mick Jagger a rencontré Johnny dès les années 60, des photos prises à l'Olympia en 1967 des 2 hommes accompagnés de Sylvie Vartan en attestent.
Leurs chemins se sont ensuite recroisés au fil des ans. En 1993, Mick Jagger était au Parc des Princes pour assister à l'un des 3 concerts donnés par Johnny.
En 2016, Johnny était dans la foule du festival Desert Trip.

Sur le  plan musical, la seule chanson des Stones reprise par Johnny Hallyday sera Honky Tonk Women, sur album en 1974, puis sur scène en 1990 et 2006.

Pour ce qui est des reprises, les Stones et lui ont un répertoire commun plus conséquent.
Chuck Berry en constitue évidemment la pierre angulaire : Memphis Tennessee, Carol, Roll Over Beethoven ou encore Sweet Little Sixteen ont jalonné au fil des décennies leurs prestations scéniques respectives.
D'autres morceaux ont eu l'honneur du répertoire de Johnny et des Stones : Hi-heel Sneakers ou encore Twenty Flight Rock.

RIP Johnny Hallyday

Le plus grand rocker français s'est éteint dans la nuit des suites d'un cancer du poumon.
Il avait 74 ans.
Rocker populaire et incontournable, il aura contribué, dans les premières années de sa carrière, à populariser le rock, notamment à travers des versions traduites de grands morceaux anglo-saxons.
Au fil des années et des décennies, l'idole des jeunes issus du baby boom est devenu une icône.

Véritable bête de scène au regard perçant et à la voix puissante, il aura au cours de sa carrière su s'allier les talents de tous les compositeurs en vogue pour rester le plus pertinent possible.
De Charles Aznavour à Zazie, en passant par Michel Berger, Goldman, M, Calogero, Yodélice, Philippe Labro, Brigitte Fontaine ou Françoise Sagan, la liste est longue.
Des chansons interprétées par Johnny font partie de la bande originale de la vie de tous les français.

Qu'on l'aime ou pas, après plus d'un demi-siècle de carrière, il laisse un grand vide dans le paysage.

mardi 5 décembre 2017

Happy birthday Mr Penniman

Le légendaire Little Richard célèbre aujourd'hui son 85e anniversaire.

Jerry Lee Lewis et lui sont les derniers pionniers du rock à être encore parmi nous. Le piano conserverait-il mieux que la guitare ?

Lemmy, bientôt 2 ans

Dans quelques semaines, ça fera 2 ans que Lemmy Kilmister aura quitté ce monde.
Son dernier enregistrement a été rendu public.

Il ne s'agit pas d 'un morceau de Motörhead, mais d'un morceau qu'il a co-écrit avec Chris Declercq, guitariste d'origine helvète installé lui aussi en Californie. Lemmy assure le chant et la basse.

lundi 4 décembre 2017

L'hommage des Rolling Stones à Ian Stewart

Stu, le 6e Stone, a été intronisé ce weekend dans le Scottish Music Hall Of Fame au cours de la 19e édition des Scottish Music Awards qui se sont tenus à Glasgow.

Ian Stewart, un écossais pur jus né à Pittenween, a joué un grand rôle dans les 20 premières années de la carrière des Rolling Stones, avant de disparâitre, térrasé par une crise cardiaque à l'âge de 47 ans.

Les Rolling Stones, qui n'étaient pas à Glasgow, ont tous les 4 participé pour l'occasion au tournage d'une vidéo d'hommage à leur compagnon disparu.
S'il n'a jamais vraiment eu droit à la lumière avec les Stones, Stu sera à jamais l'homme de l'ombre le plus fiable et le intègre et le plus fidèle que le groupe ait jamais eu.



dimanche 3 décembre 2017

Les Rolling Stones en studio

Après quelques semaines de repos à l'issue du No Filter Tour, les Rolling Stones semblent reprendre le chemin du studio pour poursuivre leur travail sur le nouvel album attendu pour 2018.


Mick et Keith ont en effet été aperçus tous les 2 (séparément) en public ces derniers jours.

Mick a diffusé hier une photo de lui en studio sur les réseaux sociaux.


vendredi 1 décembre 2017

Neil Young : grosse actu !

Aujourd'hui, Neil Young s'apprête à ouvrir ses archives musicales ET à publier un nouvel album, intitulé The Visitor.
Le tout sera célébré par un concert solo acoustique diffusé par la chaîne canadienne CTV à 20h soit 1h du matin en France.
C'est la petite ville de Omemee, dans laquelle Neil vécut une grande partie de son enfance que le concert aura lieu. La salle où il se tiendra, le Coronation Hall, contiendra environ 140 veinards.

Le tout devrait être accessible depuis le site officiel de Neil Young qui se trouve ICI

On Air : jour J


Disponible en CD, double CD et vinyle.
Pour s'occuper bien au chaud dès ce weekend-end ou à mettre sur la liste du Père Noel !

Cliquez ici pour retrouver les détails

jeudi 30 novembre 2017

Zoom sur... Bob Dylan - Trouble No More

Le Prix Nobel de literrature 2016 nous revient en cette fin d'année avec le 13e volet de sa collection des Bootleg Series.
Ce 13e volet est décliné en 2 versions : un double CD accompagné d'une très joli livret à la lecture passionnante et un somptueux coffret 8 CD + un DVD.

Ce sont les années chrétiennes de Bob Dylan, entre 1979 et 1981 qui sont documentées dans ces parutions.
Durant cette période, Bob Dylan a publié 3 albums studios, souvent méprisés par les fans et les critiques : Slow Train Coming, Saved, et Shot Of Love.
Le premier, enregistré avec Mark Knopfler au studio Muscle Shoals, fait partie de mes albums préférés de Bob Dylan et c'est donc avec une certaine impatience que je me suis rué sur cette parution.


Si le coffret se compose de morceaux live, de répétitions, d'enregistrements alternatifs (certains d'ailleurs bien meilleurs que les versions parues sur les albums) et d'inédits, le double CD est exclusivement composé de morceaux captés en concert.
Les morceaux proposés ici sont tous issus des albums chrétiens de Bob Dylan, et force est de reconnaître que certains d'entre eux sont bien meilleurs en public qu'en studio.
2 des chansons les plus emblématiques de cette période Slow Train et Gotta Serve Somebody sont reprises à 2 reprises dans le double album, mais dans des interprétations extrêmement différentes, témoignage du cheminement musical et de l'évolution des arrangements au fil des mois passés sur la route.
Les 3 morceaux live inédits dans le double CD Ain't Gonna Go to Hell for Anybody, Ain't No Man Righteous, No Not One et Blessed Is the Name apportent de la véritable nouveauté et sont largement du niveau des bonnes compositions des albums studio de cette période.

Précision pour les fans hexagonaux : 2 morceaux du double album ont d'ailleurs été enregistrés en France lors de la tournée 1981, à Avignon (Shot Of Love) et à Toulouse (Dead Man, Dead Man).

Grand fan de Slow Train Coming, je suis forcé de reconnaître que certains morceaux tels que Precious Angel sonnent bien mieux sur scène, portés par l'excellent guitariste Fred Tackett qui se distingue morceau après morceau.
Le double CD est une parution extrêmement réussie et tombe à pic pour figurer sous les sapins de Noel (pour du rock "chrétien" ça tombe doublement bien !)
Les amateurs de guitare et d'orgue Hammond, ceux qui aiment mettre une pincée de Gospel dans leurs oreilles ne devraient pas passer à côté du double CD.

Bien sûr, pour les fans un peu plus aguerris et fortunés, le coffret est un incontournable.

J'ignore si c'est Bob Dylan ou son label qu'il faut remercier pour l'idée de cette parution, mais nous pouvons nous féliciter de voir un artiste de la trempe de Bob Dylan assumer cette période que beaucoup dénigrent (parfois trop), d'autant que ce ne fut de loin pas la plus aride sur le plan créatif.

Enfin, l'excellent film qui figure sur DVD inclus dans le coffret de luxe (composé en très grande partie de morceaux filmés sur scène) devrait être diffusé (au moins partiellement) sur Arte en 2018.
Je ne manquerai pas de vous en reparler en temps voulu.

L'affiche qui claque !

Avis aux amis de la 6 cordes...

mercredi 29 novembre 2017

Les Rolling Stones en lice pour les Grammy Awards

12 années après avoir concouru dans la catégorie du meilleur album rock de l'année avec A Bigger Bang, les Rolling Stones font leur retour aux Grammy Awards, l'équivalent américain de nos Victoires de la Musique.

Cette année, ils sont nominés dans la catégorie meilleur album de blues traditionnel avec Blue and Lonesome.
Parmi leurs adversaires dans la catégorie : Elvin Bishop et Eric Bibb.

Bob Dylan est également en lice avec Triplicate dans une des nombreuses catégories que compte la cérémonie.
Metallica a droit à 2 nominations et concoure au titre de meilleur album rock et de meilleur morceau rock.

Verdicts le 28 janvier prochain lors de la 60e édition des Grammys.

mardi 28 novembre 2017

AC/DC au complet aux funerailles de Malcolm Young

La cérémonie funéraire en l'honneur de Malcolm Young s'est tenue ce jour à la cathédrale St. Mary de Sydney.
Angus Young, Brian Johnson, Cliff Williams et Phil Rudd étaient présents pour faire leurs adieux à Malcolm.


A la sortie de la cathédrale, Angus a porté une guitare de Malcolm pour la déposer dans le corbillard et probablement pour l'enterrer avec lui.
Le programme de la cérémonie était accompagné d'un médiator noir portant les dates de naissance et de décès de Malcolm.



lundi 20 novembre 2017

Humeur du jour...

Voici mon tout meilleur souvenir d'AC/DC.
Je le dois à Malcolm.

samedi 18 novembre 2017

RIP Malcolm Young



AC/DC est en deuil.
Malcolm Young, grand frère d'Angus Young, membre fondateur d'AC/DC s'est éteint.

Affecté par une maladie neuro-dégénérative depuis quelques années, il a cessé toute activité musicale à la fin du Black Ice Tour d'AC/DC.
C'est son neveu Stevie qui a pris sa place pour l'enregistrement de Rock Or Bust et pour la tournée mondiale qui suivit.

Malcolm avait 64 ans. C'était une personnalité avenante, proche des fans et à leur écoute ainsi qu'un guitariste rythmique hors pair.

En moins d'un mois, Angus aura vu partir deux de ses frères...

Zoom sur... PUNK - Les 100 albums cultes

Les Editions Gründ ont publié il y a quelques semaines ce bel ouvrage consacré à un style que beaucoup apprécient mais que certains, au moins aussi nombreux, ne connaissent pas forcément bien.
Christian Eudeline, journaliste bien connu, s'est attaché à retracer les origines du Punk et à en suivre le cheminement à travers les décennies à travers la chronique de 100 albums.


Dans un livre au format proche de celui des pochettes des vinyles qui régnaient en maîtres à l'origine du Punk, Christian Eudeline consacre une double page à chaque disque sélectionné pour en reprendre la pochette et en narrer le contenu. Mise en contexte, détails sur la genèse d'un morceau ou d'un groupe, les informations sont précises et intéressantes, dans un format bien pensé pour captiver le lecteur sans le lasser.

Evidemment, l'âge d'or du punk (1977-1984) représente une bonne moitié de l'ouvrage, mais les précurseurs du mouvement (Stooges, New York Dolls...) n'ont évidemment pas été oubliés, pas davantage que les groupes plus jeunes qui furent influencés par ce mouvement désormais devenu un style presque "classique" du rock.

Chacun retrouvera forcément dans cet ouvrage des disques qui ont émaillé ou traversé son paysage musical et prendra plaisir à resituer ces disques grâce à la chronique qui lui sera consacrée.
Le livre permettra aussi de revoir des pochettes de disques qu'on a croisées dans nos vies, sans prendre le temps de les écouter et donnera certainement au lecteur l'envie de creuser et de découvrir des artistes moins connus.

Séquencé de façon chronologique, PUNK - Les 100 albums cultes se picore avec plaisir ou se prend en main au moment d'écouter un album qui y figure.
Un moyen sympathique de découvrir ou redécouvrir un style musical incontournable et d'une richesse souvent sous-estimée.

vendredi 17 novembre 2017

Fin du jeu Rolling Stones Sticky Fingers Live at the Fonda

Vous avez été comme à chaque fois très nombreux à tenter votre chance pour remporter une version DVD+vinyle de cette nouveauté parue à l'automne chez Eagle Rock.
En revanche,  pour une fois, vous avez été très nombreux à ne pas donner la bonne réponse.

Le morceau de Sticky Fingers que les Rolling Stones ont le moins joué en live est I Got The Blues qui n'a été joué en public qu'à 8 reprises.

jeudi 16 novembre 2017

Rock et BD, mélange intéresant

Le magazine dBD vient de faire paraître un hors-série consacré au rock et à la bande dessinée.
L'association des deux a souvent apporté de bonnes choses.

A trouver en kiosques ou en version électronique.

Un lecteur vigilant a fait remarquer dans les commentaires que ce dessin avait servi à une couv' de Rock & Folk dans les années 70.
Il a raison, cette oeuvre de Philippe Druillet décora le numéro 102 daté de juillet 1975.

mardi 14 novembre 2017

Un petit live de Metallica ?

La semaine dernière, Metallica participait à un concert géant à San Francisco en faveur des victimes des incendies qui ont ravagé la Californie il y a quelques semaines.
Le concert était diffusé en direct sur Youtube, le voici maintenant disponible en replay.



Hardwired
For Whom the Bell Tolls
Fade to Black
The Memory Remains
The Unforgiven
Wherever I May Roam
Sad but True
One
Master of Puppets
Nothing Else Matters
Enter Sandman

Metallica revient en Europe de février à mai 2018. Aucune date n'est prévue pour le moment en France, mais il reste des trous dans le calendrier...

Jeu Sticky Fingers Live At the Fonda

Histoire de préparer Noel en avance, voici un petit jeu pour permettre à l'un ou l'une d'entre vous de remporter un exemplaire DVD + vinyle du concert des Rolling Stones au Fonda Theatre.

Pour participer au tirage au sort, il suffit de répondre à la question suivante :
Quel morceau de Sticky Fingers a été le MOINS joué en concert par les Rolling Stones ?
Votre réponse avec vos coordonnées postales complètes avant jeudi 16/11 à 20h sur doctorstones.lejeu@yahoo.fr

Bravo à Jean-Pierre L. dont le cliché (numéro 4) pris lors des concerts parisiens des Stones a été élu meilleure photo du concours par vos soins. Il remporte lui aussi grâce à Eagle Rock un exemplaire DVD+vinyle des Rolling Stones au Fonda. La bataille a été âpre avec une autre photographie.
Merci encore à toutes celles et tous ceux qui avaient tenté leur chance avec leurs clichés.

Ronnie Wood en promo à Londres

Ronnie Wood était hier soir à la Royal Society of Arts pour célebrer la parution chez Genesis Publications de la version de luxe (limitée à 250 exemplaires) de son livre Ronnie Wood : Artist.
Proposé à 800 euros, ce livre sera disponible en décembre.
Les acheteurs étaient invités hier soir à une heure de conférence en présence de Ronnie autour de sa passion pour les arts graphiques.


lundi 13 novembre 2017

Rumble ! Un documentaire à ne pas rater

Le rôle des indiens d'Amérique dans le rock et dans le blues décrypté dans ce superbe documentaire diffusé vendredi dernier sur Arte.
Vous avez quelques jours pour profiter de ce replay.

Contient de vrais morceaux de Link Wray, Jimi Hendrix, Jesse Ed Davis et bien d'autres.

jeudi 9 novembre 2017

Jeu photo Rolling Stones : les votes sont ouverts !

Dans la partie droite du blog vous pouvez désormais voter pour votre photo préférée
Attention : le vote n'est pas disponible sur la version mobile du blog, depuis un smartphone vous devrez repasser en affichage de la version web (en bas de page).
Votez et faîtes voter vos amis, cousins, frères, sœurs, parents, collègues...

La photo gagnante permettra à son auteur de remporter grâce à Eagle Rock une copie DVD+ vinyle de Sticky Fingers Live at the Fonda des Rolling Stones.
Et comme Noel approche et que tout le monde n'a pas pu aller voir les Stones cette année ou prendre de bonnes photos, une autre copie DVD+vinyle sera mise en jeu prochainement sur le blog !

Jeu photo Rolling Stones, les finalistes

Faire des choix parmi toutes vos photos fut difficile, mais voici ma sélection.
Je n'ai fait qu'insérer un numéro  sur les photos, je n'en ai évidemment retouché aucune.
Les numéros ne correspondent en rien à un classement de ma part.
Vous pouvez voter pour votre photo favorite dans la partie droite du blog.
Merci à tous les participants !








mercredi 8 novembre 2017

Concours photo, last call

Demain il sera trop tard pour participer au concours photo.
Envoyez vos photos aujourd'hui pour participer.
Je sélectionnerai les meilleures photos et ensuite c'est VOUS qui élirez le lauréat.
Plus d'infos dans le billet de lundi dernier.

mardi 7 novembre 2017

De saines lectures pour rester au chaud

Le froid déferle sur l'hexagone, autant en profiter pour rester au chaud avec un bon bouquin.
Voici quelques parutions intéressantes publiées récemment.
Chroniques à venir, mais sachez d'ores et déjà que la traduction de Robert Greenfield En route pour l'exil se dévore et que British Rock ne manque pas d'intérêt stonien!

TRUST - Bus Palladium, 06.11.2017

Trust ou la confiance déçue, tel aurait pu être le titre du billet à l'issue du premier des 5 concerts parisiens du groupe cette semaine.

Si le groupe a clairement mouillé la chemise (et le bob) dans un Bus Palladium à la clim coupée rapidement après le début du show (pour pousser les spectateurs vers le bar?), un grand nombre de spectateurs a paru déçu par une set list un peu trop "jeuniste".


Bernie, Nono et leurs comparses ont en effet consacré plus du quart de la set list à des morceaux d'un album toujours pas disponible et qui, reconnaissons-le, n'est pas attendu avec grande impatience par la majorité des spectateurs de ce soir, âgés de 40 à 60 ans, forcément nostalgiques des premières années du groupe.

L'Archange    2016/2017
Marche ou crève    1981
Fais où on te dit de faire    1996
Au nom de la race   1980
L'exterminateur    2016/2017
Chaude est la foule    2006
Instinct de mort    1980
Déjà servie    2016/2017
Démocrassie    2016/2017
Surveille ton look    1984
Comme un damné    1979
Préfabriqués    1979
Certitude Solitude    1981
Le temps efface tout    1996
Antisocial    1980

Certes, l'Archange et surtout Démocrassie sont des morceaux inspirés et agréables qui ont en grande majorité séduit l'auditoire  mais une très grosse partie des 350 fans présents semblait souhaiter plus de classiques. Des spectateurs ont d'ailleurs ouvertement et à plusieurs reprises demandé "les vieilles". Parmi les demandes faites, j'ai entendu Monsieur Comédie, Ton Dernier Acte, Saumur, Paris ou encore Paris By Night qui aurait effectivement été des choix judicieux, tout comme Fatalité, toujours très actuelle...

En dehors de la set list quelque peu décevante, rien à dire sur la prestation scénique de Bernie Bonvoisin, toujours très en voix et de la section rythmique basse/batterie très professionnelle. Nono sembla avoir un peu plus de mal à rentrer dans le concert mais fut meilleur sur la 2e moitié.
Iso Diop à la guitare rythmique manque en revanche de pêche. Je me garderai bien de critiquer le talent musical de l'homme (à la basse sur d'autres projets), mais son style à la guitare éloigne Trust de la pêche rock que le groupe avait lors des tournées avec Vivi Brusco, ce qui est dommage.
Les arrangements de certains morceaux amènent au même constat : l'esprit rock de Trust n'est pas toujours au rendez-vous.

Dommage encore que le groupe n'ait pas dépassé les 90 minutes de concert pour ajouter un ou 2 classiques tant espérés, d'autant qu'aucun grand groupe de leur classe d'âge (ou plus âgé) ne joue de sets aussi brefs.
La célébration de 40 ans de carrière aurait bien mérité une petite rallonge...




Dommage pour les 350 veinards qui ont pu voir le groupe d'aussi près, en espérant que les spectateurs des dates suivantes auront plus de chance...
A titre perso je m'arrête là et je file réécouter les excellents Paris By Night Live et Répression Live sur Nantes 1980.

Pour finir, une mention spéciale à Klink Clock, fort sympathique duo à la White Stripes qui assura une première partie des plus agréables.

lundi 6 novembre 2017

Concours photos Rolling Stones - No Filter Tour

Vous avez eu quelques jours pour choisir vos clichés, le concours débute !
Chacun peut envoyer un maximum de 4 photos prises lors des concerts 2017 des Stones.
Pas forcément des concerts de Paris, pas forcément des gros plans, mais des reflets de la façon dont vous avez vécu cette tournée.

Je ferai une selection parmi ces clichés et vous pourrez ensuite élire la photo gagnante.
Outre vos photos, votre mail indiquera votre nom et vos coordonnées postales complètes, ainsi que le concert lors duquel chaque photo a été prise. Il devra obligatoirement inclure aussi la phrase suivante : Je certifie être l'auteur du (ou des) cliché(s) que j'envoie pour participer à ce jeu.

Vous avez jusqu'à mercredi soir pour envoyer vos photos sur doctorstones.lejeu@yahoo.fr


lundi 30 octobre 2017

Rolling Stones : concours photo !

Maintenant que le No Filter Tour est achevé, j'ai le plaisir de vous proposer un concours photo.
Vous pouvez me soumettre un maximum de 4 photos dont vous êtes obligatoirement l'auteur.
Il devra s'agir de photos prises lors du No Filter Tour, mais pas obligatoirement lors des concerts parisiens.
En fonction du nombre de photos reçues, j'en sélectionnerai entre 5 et 10.
Chacun de vous pourra alors voter pour son cliché favori.
L'auteur de la photo gagnante remportera grâce à Eagle Rock un exemplaire vinyl+DVD du concert Sticky Fingers Live at the Fonda.
Je vous laisse sélectionner vos photos et vous indiquerai dans les jours qui viennent les modalités d'envoi de ces clichés.

vendredi 27 octobre 2017

Zoom sur... Les Rolling Stones à la U Arena, 25/10

Que dire sur ce concert, qui risque d'être la 45e et dernière prestation des Rolling Stones en France, si ce n'est qu'il fut une réussite.

Bien sûr, Mick a déclaré qu'il espérait que le groupe n'aura pas trop de difficultés à obtenir un visa pour revenir jouer en France après le Brexit,

Pour autant, prévoir le futur du groupe au-delà des dates britanniques en cours de calage pour 2018 relève davantage de conjectures que de toute autre chose.

Sur le plan strictement musical, même tout ne fut pas parfait, les Stones ont assuré et prouvé qu'ils demeurent le plus grand groupe de rock au monde, apportant à leur répertoire une énergie, un groove et une spontanéité que bien d'autres peuvent leur envier.

Hier soir, j'ai longuement observé les doigts de Keith, je me suis même parfois demandé comment cet homme arrivait encore à jouer, et j'ai mesuré la chance que j'avais, aux côtés de dizaines de milliers d'autres fans, de le voir assurer ses prestations show après show. Je me suis aussi redit à quel point ses performances vocales étaient remarquables et apprécié la sensibilité mise dans un morceau comme Slipping Away.




Depuis plus de 10 ans, je n'avais pas pris un "shoot" stonien de 3 concerts en moins d'une semaine, et  j'ai apprécié cette semaine à sa juste valeur.
Mercredi soir, ce furent pour moi She's So Cold, She's A Rainbow, Slipping Away et Midnight Rambler et Street Fighting Man qui consituèrent les points d'orgue du concert.
Brown Sugar eut droit à un solo de Karl Denson très différent de celui du concert précédent et objectivement superbe, même si je reconnais que pour moi, les décennies de Bobby Keys sur ce morceau sont difficiles à estomper, d'autant que la version de dimanche fut très proche et respectueuse de ce que Bobby jouait habituellement...

Le concert se conclut par un Satisfaction qui me parut exceptionnellement long, comme si le groupe grapillait quelques instants supplémentaires de plaisir scénique.

Nous espérions tous un morceau supplémentaire pour cette ultime date, mais le concert se conclut finalement comme d'accoutumée, avec après le feu d'artifice, un message des plus positifs sur les écrans de la scène : A bientôt.

Bien malin celui qui pourra dire quel concert parisien fut le meilleur des 3, tellement chacun eut des moments particuliers, inspirés, drôles ou émouvants, mais les fans qui voyagèrent à travers l'Europe ces dernières semaines semblent tous s'accorder sur le fait que le groupe a assuré ses meilleures prestations de la tournée à la U Arena.



(Photos : R. Stalter)

jeudi 26 octobre 2017

The Rolling Stones - Paris, 25.10.2017

Voilà, c'est fini.
Pour combien de temps, nul ne le sait. Mais ce fut un beau final !





Merci pour tout !

3e et dernier concert parisien des Rolling Stones.
Fin du No Filter Tour 2017.
She's a rainbow et She's So cold.
Une belle sortie, en attendant 2018...


mercredi 25 octobre 2017

Projection Bob Dylan Vendredi 27/10 à Paris

J'ai la possibilité de convier quelques spectateurs à la projection d'un documentaire sur la tournée 1980 de Bob Dylan truffé d'images inédites.
Trouble No More : A Musical Film sera projeté ce VENDREDI 27.10 à 13h30 dans une salle proche de la place de l'Etoile.

Pour gagner une invitation individuelle, pas de question posée mais un simple email sur doctorstones.lejeu@yahoo.fr.
Dans cet email (avec pour objet "Dylan") vous me confirmez avoir bien compris l'horaire peu habituel de la séance et votre disponibilité.
Les plus rapides recevront demain un email de confirmation avec toutes les infos.

AC/DC, la fratrie Young endeuillée

Angus Young doit se sentir un peu seul dorénavant.
Après l'annonce de la maladie de Malcolm, son grand frêre co-fondateur d'AC/DC il y a quelques années, c'est le décès de son grand frère George qui a été annoncé cette semaine.
George Young avait 70 ans.

S'il a lui même été musicien au sein des Easybeats, on lui doit aussi la composition de Love Is In The Air, grand succès international de la fin des années 70.

Véritable mentor pour ses 2 frères, il a produit (avec Harry Vanda, également  ex-Easybeats) de nombreux albums d'AC/DC aux débuts du groupe (High Voltage, TNT, Dirty Deeds Done Dirt Cheap ou Let There Be Rock) mais aussi Blow Up Your Video, l'album qui amorça le retour d'AC/DC à la fin des années 80.

Voici sa composition la plus connue

mardi 24 octobre 2017

Happy Birthday Bill Wyman !

Le bassiste historique des Rolling Stones va célébrer aujourd'hui son 81e anniversaire.
Il est le doyen du groupe qu'il a quitté au début des années 90.

Les fans ont eu le plaisir de le revoir avec ses anciens collègues sur la scène de la O2 Arena de Londres en 2012 à l'occasion des 2 premiers concerts du 50 and counting Tour.

lundi 23 octobre 2017

The Rolling Stones - Paris, 22.10.2017

Une soirée magnifique ponctuée par le remplacement de Sympathy en ouverture de show et le retour de Dancing with Mr. D et de Hate To See You Go.
Photos et chronique à venir. Vidéo de votre serviteur.



vendredi 20 octobre 2017

Rolling Stones, Paris #1, la chronique

Que dire pour débuter, si ce n'est le plaisir de revoir sur scène ce groupe que je n'avais pas vu depuis des années !
Ces retrouvailles, furent, disons le d'emblée, réussies.
L’appréhension due à certaines vidéos de concerts précédents s'est vite dissipée. Très calme en début de set, Keith a pris vie au fil des morceaux, accompagné par un Mick et un Charlie en pleine forme et un Ronnie souvent inspiré, mais parfois aussi très brouillon, comme ce fut le cas sur le solo d'It's Only Rock N'Roll.
Mick a fait preuve d'humour et utilisé son talent francophone pour inaugurer cette nouvelle salle, en déclarant notamment durant le concert que tout le monde était vierge ce soir-là, en allusion à l'inauguration de la U Arena.

L'intro du concert sur Sympathy est une véritable réussite. Bien entendu, nous n'avons pas eu droit à une version au solo aussi flamboyant qu'en 1989, mais pour les spectateurs, l'ensemble des émotions à vivre avec et autour de la musique compensent largement la simplicité du travail guitaristique sur ce morceau.
Les extraits de Blue and Lonesome sont une pure réussite, et il est regrettable qu'un 3e morceaux ne vienne pas renforcer cette partie du concert, bien trop courte à mon gôut.

Le choix du public s'est porté hier sur un vieux classique Let's Spend The Night Together.
Bien que ce morceau n'ait pas été mon choix personnel, il nous a permis de voir un Keith ravi assurer les choeurs comme à la grande époque !

Les 2 morceaux de Keith furent un régal. C'est tout sourire, et déployant son meilleur français que Keith a pris le micro pour les classiques mais superbement interprétés Happy et Slipping Away.

Gageons que les 2 dates à venir verront le groupe varier quelque peu les plaisirs, et, je l'espère, nous permettront entre autres d'entendre 2 morceaux déjà joués cette année : Dancing With Mr D et Play With Fire.







La salle, flambant neuve est un écrin de choix pour accueillir des concerts d'ampleur en période hivernale. Les accès sont plutôt simples, et malgré des contrôles légitimement poussés, on entre facilement dans l'enceinte. Petit conseil pour les spectateurs des prochains concerts : respectez les interdictions de sacs et autres objets encombrants, car à la sortie la consigne est longue et ralentit le retour sur la Défense.

Et vous, qu'en avez-vous pensé ?
Les commentaires vous sont ouverts !

The Rolling Stones - Paris, 19.10.2017

Une bien belle soirée, la chronique et les photos à venir.


jeudi 19 octobre 2017

Les Stones à Paris, jour J

C'est ce soir que les Rolling Stones inaugureront la U Arena de Nanterre avec le premier de leurs 3 concerts parisiens.

Histoire de passer un peu de bon temps, Charlie Watts est passé au New Morning hier soir et a assisté au premier set du trio Pérez/Patitucci/Blade, respectivement pianiste, bassiste et batteur habituellement aux côtés du saxophoniste Wayne Shorter.

Pour les amateurs, les voici en action (ce clip n'a pas été filmé hier soir).

lundi 16 octobre 2017

The Rolling Stones - Arnhem, 15.10.2017

Le réjouissant retour de Dancin' With Mr D !
Next and final stop : Paris !


vendredi 13 octobre 2017

Les Rolling Stones dans les kiosques

Nul doute que Charlie Watts sera heureux de voir son groupe à la une d'un titre jazz.
Hors série Jazz Magazine disponible depuis ce jour.
Mention spéciale pour la une avec un design inédit dans l'esprit de celui de la tournée.

The Rolling Stones - Stockholm, 12.10.2017




jeudi 12 octobre 2017

Bob Dylan, nouvelle belle parution alléchante en approche

Après avoir consacré un coffret (et un double CD) à sa mythique tournée de 1966, Bob Dylan s’apprête à publier le 3 novembre prochain le 13e volume de ses Bootleg Series.

Ce dernier sera consacré à sa période "chrétienne" également appelée période Gospel qui s'étala de 1979 à 1981.

L'édition de luxe contiendra 8 CD et 1 DVD, truffés d'enregistrements studio et live (concerts, répétitions, soundchecks).  Ce coffret comportera également un livre et devrait être proposé aux alentours de 130 €
Une version double CD, plus concise et plus abordable, est également prévue.

Voici l'un des inédits contenus dans le coffret : Making A Liar Out Of Me

Roger Waters, concerts 2018

Roger Waters revient en 2018 pour 3 dates en France, quelques années après sa triomphale et monumentale tournée The Wall (je vous recommande d'ailleurs le Blu-ray live de cette tournée chroniqué ici).


Billets disponibles dès aujourd'hui en prévente sur venteprivee.com, puis à partir du 18.10.

Rolling Stones On Air, premier extrait

Come On, premier titre de la compilation

mardi 10 octobre 2017

Les Stones à Paris, infos pratiques et consignes de sécurité

Les 19, 22 et 25 octobre, les Rolling Stones se produiront dans l'enceinte flambant neuve de la U Arena de Nanterre, juste derrière le quartier d'affaires de la Défense.

Pour des raisons pratiques je vous recommande vivement d'utiliser les transports en commun, sauf à avoir réservé un parking.

Le plus simple : rejoindre la U Arena à pied depuis la Défense.
La gare de la Défense étant accessible par trains de banlieue, RER A, métro ligne 1 ou Tram T2, c'est de la solution la plus pratique. Pas d'inquiétude, les panneaux sont en place vous ne pourrez pas vous perdre.
Prévoyez 8-10 de minutes de marche sur une esplanade piétonne toute neuve qui descend en pente douce vers la U Arena. Vous tomberez directement sur cet accès en longeant la Grande Arche de la Défense par le côté gauche et vous ne pourrez pas manquer la U Arena.

ATTENTION : les billets de métro ne vous permettent pas de prendre le RER A de Paris jusqu'à la Défense.

Voici un petit plan illustratif. Google Maps n'est pas à jour, j'ai donc matérialisé moi-même l'arena.



Si vous décidez de descendre à Nanterre Prefecture (RER A) vous aurez à peine moins de marche à pied pour arriver

Les consignes de sécurité sont draconiennes : tous les sacs d'une taille supérieure à 12x15 cm devront systématiquement être déposés en consigne. Les casques de moto sont évidemment également interdits dans l'enceinte.
Il est recommandé de se présenter tôt, l'ouverture des portes ayant lieu à 18h, celles des loges et salons à 19h.

Les e-billets doivent être imprimés avant de venir.
Montrer votre écran de smartphone ne sera pas suffisant.

The Rolling Stones - Dusseldorf, 09.10.2017


lundi 9 octobre 2017

Rolling Stones Paris : J-10 !

La toute nouvelle U Arena finit de se faire belle avant son inauguration officielle
par les Rolling Stones dans 10 jours.
Ci-dessous 2 clichés en exclusivité