dimanche 26 juin 2022

The Rolling Stones, Londres - 25.06.2022

Les Rolling Stones étaient de retour dans leur hometown hier soir.
Premier vrai concert chez eux sans Charlie Watts, avec une setlist légèrement remaniée.
Sasha Allen a repris la tournée après avoir manqué le concert de Milan.

01 - Street Fighting Man
02 - 19th Nervous Breakdown
03 - Tumbling Dice
04 - Out Of Time
05 - Like a Rainbow
06 - You Can't Always Get What You Want
07 - Living In A Ghost Town
08 - Can't You Hear Me Knocking
09 - Honky Tonk Women
10 - Slipping Away (Keith)
11 - Connection (Keith)
12 - Miss You
13 - Midnight Rambler
14 - Paint It Black
15 - Start Me Up
16 - Gimme Shelter
17 - Jumping Jack Flash
18 - Sympathy For The Devil
19 - Satisfaction


jeudi 23 juin 2022

Rolling Stones : la tournée se prolonge

Alors que les Rolling Stones n’ont pas réussi à recaler la date du concert de Berne suite au Covid de Mick, une nouvelle date a été annoncée.
Les Stones seront le mercredi 3 août sur la scène bucolique de la Waldbühne de Berlin.





mercredi 22 juin 2022

The Rolling Stones, Milan - 21.06.2022

C'est le jour de la fête de la musique que les Rolling Stones ont repris le cours du Sixty Tour interrompu pour cause de Covid la semaine dernière, avec un Mick Jagger apparemment totalement remis.

Fait notable, Sasha Allen était absente.
La choriste habituelle des Stones depuis 2016 a été remplacée par Chanelle Haynes pour une prestation des plus réussies comme vous pourrez le constater ci-dessous.
Chanelle Haynes a débuté sa carrière à la fin des années 90 dans un groupe appelé Trin-i-tee 5:7. 

01 - Street Fighting Man
02 - 19th Nervous Breakdown
03 - Tumbling Dice
04 - Out Of Time
05 - Dead Flowers
06 - Wild Horses
07 - You Can"t Always Get What You Want
08 - Living In A Ghost Town
09 - Honky Tonk Women
10 - You Got The Silver (Keith)
11 - Connection (Keith)
12 - Miss You
13 - Midnight Rambler
14 - Start Me Up
15 - Paint It Black
16 - Sympathy For The Devil
17 - Jumping Jack Flash
18 - Gimme Shelter
19 - Satisfaction


mardi 21 juin 2022

Rolling Stones, le documentaire de France TV

Si vous avez raté le documentaire consacré aux Stones diffusé hier sur France 5, vous avez jusqu'à Noel pour vous rattraper sur le replay de la chaîne.

Comme c'était à craindre, peu de musique, rien de bien neuf, quelques témoignages intéressants mais beaucoup d'emphase sur le côté sulfureux du groupe, dans un docu un peu trop dans l'air du temps...

Cliquez ici pour le découvrir ou le revoir.

lundi 20 juin 2022

Rolling Stones Sixty Tour, la reprise

Mick Jagger semblant rétabli après avoir été testé positif au Covid-19 juste avant le concert prévu à Amsterdam la semaine dernière, les Rolling Stones sont attendus sur scène demain soir à Milan.

Histoire de patienter, et en guise de consolation pour celles et ceux qui n'ont pas remporté leur exemplaire lors des jeux organisés ici-même ces derniers jours, un petit extrait du très bon Licked Live in NYC.

Bon début de semaine.

dimanche 19 juin 2022

Rolling Stones Licked Live in NYC, fin des jeux

Les jeux organisés grâce a Mercury Studios sont terminés.

La question demandait de citer une chanson jouée le jour du concert qui n’a plus été jouée en concert depuis la fin du Licks Tour 2002-2003. 

Plusieurs bonnes réponses étaient possibles : Don’t Stop, enregistrée spécialement pour Forty Licks, la compilation des 40 ans du groupe mais aussi Thru and Thru ou encore  If You Cant Rock Me.

Les gagnants ont été informés par mail et les Rolling Stones s’apprêtent à reprendre leur tournée.

vendredi 17 juin 2022

Licked Live in NYC - dernier jeu

Dernier jeu pour tenter de remporter votre digipack Blu-ray + double CD du concert intégral des Rolling Stones à New York en 2003 grâce à Mercury Studios.

Comme d'habitude, une question :
Quelle chanson captée dans ce concert n'a plus jamais été jouée par les Rolling Stones sur scène depuis la fin du Licks Tour 2002-2003 ?

Pour vous faciliter la tâche, je vous rappelle la set list :


Bonne chance, et restez à l'ombre !

mercredi 15 juin 2022

Licked Live in NYC, 2e jeu

Voici notre 2e jeu pour vous permettre de tenter de remporter des digipacks double CD + DVD de Licked Live in NYC grâce à Mercury Studios.

Les gagnants seront tirés au sort parmi les bonnes réponses envoyées d'ici à demain, jeudi 16 juin à 8h.

Jeu terminé, gagnants informés.

Un autre jeu sera organisé ensuite pour remporter des digipacks Blu-ray + double CD.


mardi 14 juin 2022

Rolling Stones : gagnez votre copie de Licked Live in NYC

Pour vous aider à patienter de façon agréable en attendant la guérison de Mick Jagger et la reprise du Sixty Tour, vous allez pouvoir tenter de remporter grâce à Mercury Studios des exemplaires de The Rolling Stones - Licked Live in New York City.


Le 1er jeu était un jeu de rapidité. Il est évidemment terminé et le gagnant est averti.
Les followers du compte Twitter @DoctorStones avaient eu droit à une petite alerte avant le début du jeu, n'hésitez pas à suivre le compte si ce n'est pas déjà le cas. 

Comme d'habitude, d'autres jeux avec tirages au sort parmi les bonnes réponses vont être mis en place dans les prochaines heures et les prochains jours. Restez vigilants, ce n'est pas fini !

Rolling Stones : report du concert de Berne

Dans la foulée du report du concert d'Amsterdam, les Rolling Stones viennent d'officialiser le report à une date à définir du concert qui devait avoir lieu à Berne vendredi.

Le concert de Milan est pour l'instant maintenu.

lundi 13 juin 2022

Rolling Stones : concert annulé ce soir à Amsterdam

Pas de concert des Rolling Stones ce soir à Amsterdam.
Mick Jagger a été testé positif Covid à son arrivée au stade en fin d’après-midi.
Pas d’autre info pour le moment si ce n’est que le concert devrait être reprogrammé et que les billets restent valables.

Get well soon, Mick !

vendredi 10 juin 2022

Jour J pour Licked Live in NYC


C'est aujourd'hui que paraît Licked Live in NYC, concert intégral des Rolling Stones au Madison Square Garden de New York du 18 janvier 2003.
Diffusé sur HBO à l'époque, le concert a été publié fin 2003 dans le coffret DVD Four Flicks en version incomplète. Il devient disponible aujourd'hui en version intégrale dans la meilleure qualité possible.



The Rolling Stones, Liverpool - 09.06.2022

3e concert de la tournée.
Pas de vote internet mais une rareté attendue : I Wann Be Your Man.

01 - Street Fighting Man
02 - 19th Nervous Breakdown
03 - Get Off Of My Cloud
04 - Tumbling Dice
05 - I Wanna Be Your Man
06 - Out Of Time
07 - You Can"t Always Get What You Want
08 - Living In A Ghost Town
09 - Honky Tonk Women 
10 - You Got The Silver (Keith)
11 -  Connexion (Keith)
12 - Miss You
13 - Midnight Rambler
14 - Start Me Up
15 - Paint It Black
16 - Sympathy For The Devil
17 - Jumping Jack Flash
18 - Gimme Shelter
19 - Satisfaction

jeudi 9 juin 2022

Sixty Tour, quelques premiers retours

Des lecteurs du blog sont partis voir les Stones à Madrid et/ou à Munich.
Certains m'ont écrit pour partager leurs sentiments et tous ont exprimé leur satisfaction sur les concerts vécus, et l'excellent son "stonien".

Avec l'accord de Bertrand, je partage ici sa chronique plutôt détaillée et qui s'inscrit dans la veine des autres feedbacks reçus. Merci à lui !

Ladies and Gentlemen, the Rolling Stones !!!

Super premier show européen époque post Charlie Watts dans un stade flambant neuf à Madrid. J'ai franchement été bluffé par ce concert de "Los Rolling", le premier pour moi depuis Chicago en juin 2019, eh oui déjà 3 ans.
Franchement, rien n'indique une fin proche, même si Mick et Keith approchent les 79 ans.

Leur prestation dura 2 heures 15, extinction des lumières à 22 heures 15, salut final à minuit 31.

En premier lieu, c'est surtout le gros son qui m'a impressionné, notamment sur les morceaux d'anthologie, Street Fighting Man qui a ouvert le concert, Midnight Rambler, JJF, Satisfaction et même Sympathy. La clarté du son et le volume sonore (manifestement plus élevé que les fois précédentes), voilà ce que j'en retiens. Franchement, pour le son ce fut 10/10.
Les vidéos ne captent pas du tout ce son d'enfer que les Stones nous ont balancé dans les oreilles. Dommage...

A aucun moment je n'ai pesté sur les morceaux joués, même pour Tumbling Dice. Tout passe bien.
À quelques reprises, j'ai trouvé que Jagger était essoufflé, je m'en suis rendu compte uniquement entre certains morceaux, mais cela n'altère en aucun cas sa prestation vocale.

J'ai trouvé Keith vraiment en forme (malgré le bonnet qui cache une calvitie), notamment lors de sa prestation vocale sur Happy. Nous sommes en 2022 et qui aurait parié cela en 1976 alors qu'il était donné comme fichu, son organisme étant alors totalement cramé par les drogues ? Ce garçon reste un mystère quant à sa constitution physique. Il défie les règles universelles de la médecine.

Sur certains morceaux, j'ai trouvé quelques différences mineures par rapport aux prestations délivrées dans le passé, un petit détail par-ci par-là, par exemple quelques notes de saxophone rajoutées ici ou là, mais ça, seuls les puristes peuvent s'en rendre compte. À ce jeu des comparaisons, j'ai trouvé le Sad Sad Sad de Madrid un chouïa inférieur à celui du premier Chicago, lequel m'avait vraiment impressionné.

À prime abord, la scène semble un peu "low cost" par rapport à la précédente (couleurs criardes et surtout perte des 4 écrans). Mais le très grand écran en fond de scène gomme vite cette impression. 
D'ailleurs, même si j'étais bien placé, j'ai réalisé que j'avais regardé, beaucoup plus qu'à l'habitude les écrans, et beaucoup moins le groupe sur scène.

Autres détails que j'ai remarqués :
Sur quelques rare titres, mais certainement pas sur les morceaux d'anthologie, Keith fut notoirement sous mixé par rapport à Ron. J'en ignore les raisons car pour ce qui fut du concert de Madrid, ce n'était certainement pas pour cacher un jeu faiblard comme on a pu le connaître au moment du cocotier…
Ce qui m'a également impressionné, c'est la force de frappe du nouveau batteur. Soyons honnêtes et justes, franchement Steve Jordan fait le job, même si Charlie nous manque.

Une nouveauté qui a surpris tout un chacun : Out of Time. Qui aurait parié sur ce titre ? Certainement pas moi... Au delà de la surprise, cette version très convaincante a duré, car après une fausse fin, le groupe a resservi la soupe durant plus d'une minute et ce pour le plus grand bonheur des 60.000 spectateurs. Enfin, un autre point m'a vraiment interpellé : la foule a chanté le refrain à tue-tête. Cette chanson jouée pour la première fois sur scène à Madrid est donc bien plus connue que ce que j'aurais pu imaginer. Ça m'a vraiment fait plaisir. Sur les premières notes, je n'avais pas reconnu Out Of Time, je croyais qu'ils embrayaient sur Under My Thumb...

Ces plus de 2 heures passèrent à la vitesse de la lumière (ou presque) et ce qui est très étrange (et un peu inquiétant), c'est de les voir à 3 pour le salut final. Du groupe de 1962, il n'en reste que deux, ça commence à faire bien maigre...

Zoom sur... KISS, Paris, 07.06.2022

Pour être franc, je n'avais pas prévu de chroniquer ce concert, appelé à être le dernier donné par Gene Simmons et Paul Stanley dans notre belle capitale.

Mais voilà, devant les articles dithyrambiques publiés ça et là dans la presse nationale, je me suis senti obligé de modérer quelque peu les propos. 
Oui, le show est gargantuesque, la scène est superbe, entournée de sculptures gonflables à l'effigie des 4 personnages du groupe. Les effets pyrotechniques sont toujours aussi présents et le light show est au niveau des toutes dernières technologies. Le son est irréprochable et le groupe donne tout ce qu'il a.

Pour autant, au-delà de ma joie de revoir ce groupe et de la pointe d'émotion légitime à l'idée que ce soit leur dernier passage à Paris, le concept de tournée d'adieu est plus justifié que jamais.
Comme l'a déclaré Gene Simmons récemment, cette fin de carrière scénique a été décidée par respect d'eux-mêmes et par respect pour les fans.

Il est vrai que vocalement, Paul Stanley montre de plus en plus de limites et se fait indubitablement aider par quelques artifices technologiques. Gene Simmons crache un peu moins de feu, un peu moins loin.  Finie aussi, l'envolée vers les cintres. C'est désormais installé sur une plate forme que Gene monte interpréter God Of Thunder au sommet de la scène.

En clair, un show de KISS reste un superbe spectacle, mais pour autant, le groupe n'atteint plus tout à fait le niveau de prestations auquel il nous avait habitué.
Je garderai donc un bon souvenir de ce show, sans pour autant qu'il ne parvienne à se hisser dans le top 3 des concerts de KISS auxquels j'ai eu la joie d'assister. Il restera semblable à la dégustation d'une grande bouteille de vin, encore bonne, mais qu'on ouvre quelques années trop tard.

Merci à Gene et Paul pour avoir toujours su donner aux fans ce qu'ils voulaient et pour avoir toujours donné le meilleur de vous-même. Vous avez pris la meilleure des décisions, et ce avant l'arrivée d'un virus qui aura fait perdre 2 ans à tout le monde. Ces 2 années ont malheureusement rendu votre décision encore plus légitime.

Merci pour tout.