lundi 29 mai 2017

Simple Minds : live à l'approche

Quelques lecteurs sont revenus vers moi il y a quelques temps pour me narrer les excellents concerts donnés par Simple Minds au cours du périple français du groupe, et tout particulièrement au Grand Rex de Paris.

Coïncidence de calendrier, un DVD live va atterrir dans les bacs le 16 juin prochain. il reprend le 1er concert de la tournée, capté pour la BBC en novembre dernier.

A en croire ce premier extrait, j'imagine que la tournée acoustique actuelle est effectivement vraiment sympa et que certains d'entre vous seront intéressés par ce concert, soit en souvenir de celui auquel ils auront assisté, soit parce que la musique des Simple Minds fait partie de la culture musicale collective de toute une génération.

7 commentaires:

Le philospohe a dit…

Oops....ça a "bien" vieilli. Gloups...
C'est pas trop cher la place au moins ?...

Anonyme a dit…

Tu parles des prix délirants des Stones et du jeu de Keith?

Le philospohe a dit…

Des nouvelles de Paul YOUNG ?...

Anonyme a dit…

J'étais au Grand Rex, et j'ai passé un très bon moment.
J'ai connu les SM avant de découvrir les Stones, et je vous trouve assez peu respectueux pour le coup...
Merci Doc de ne pas parler QUE des Stones dans ces pages

twobrothers a dit…

Satanic Majesties ou Sergent Pepper?

Le philospohe a dit…

Satanic Majesties Request prend des allures de chef-d'oeuvre avec le temps (50 ans). 67, année psychédélique comme 77 année punk.
Comme quoi le meilleur de la musique était dans les 60/70.
Personnellement je n'ai jamais écouté Sgt Pepper, je l'ai entendu. C'est tout.

Nico1977 a dit…

Je suis archi fan des Stones, mais il faut bien reconnaître que Sergent Pepper tutoie les cieux. Their Satanic... est tout de même largement en dessous même s'il est vrai que le temps qui passe lui rend justice. Les Stones touchaient là un domaine qui n'est pas vraiment leur came, chose rectifiée de suite avec Beggar's Banquet, l'album du retour au blues acoustique, à la country, au rock rouillé et dégueu comme on les aime entendre jouer. Ah... le LSD n'a pas que des bienfaits ! C'est une drogue qui a réussi aux Beatles, aux Doors, à Pink Floyd, etc... Les Stones, leur truc, c'est le dur, le costaud, la coke, l'héro. Pour preuve, les Beatles ont écrit Lucy In The Sky With Diamonds, les Doors Break On Through et les Stones Brown Sugar... Dont acte