vendredi 29 avril 2016

Zoom sur... Totally Stripped

Si la parution de Totally Stripped est attendue par nombre de fans pour sa version  de luxe incluant 3 concerts intégraux (Paradiso, Olympia, Brixton Academy), ces trois shows ne doivent pas faire oublier le film principal.

En 1995, dans le cadre de la sortie de l'album Stripped, un documentaire d'une heure avait été diffusé par un certain nombre de chaînes de télévision à travers le monde. Depuis, de nombreux DVD pirates proposaient cette émission.

Le documentaire version 2016 s'avère très différent. Évidemment, sur le plan visuel, l'image est de qualité supérieure à toutes les versions disponibles jusque là.
Le format natif 4:3 a été respecté, les noirs sont profonds et les couleurs superbes.
Pour les séquences filmées en studio à Tokyo, le noir et blanc est resté de mise.

En termes de contenus, Totally Stripped est aussi largement supérieur à son prédécesseur.
Monté comme un documentaire, il déroule chronologiquement le processus d'enregistrement de l'album, de Tokyo à Londres en passant par Amsterdam et Paris. Comme son prédécesseur, ce film ne contient aucune image des sessions de Lisbonne, qui n'ont dont probablement pas été filmées.

Plus long de 30 minutes, Totally Stripped contient à la fois davantage de musique (mais pas forcément les mêmes morceaux) et davantage d'images d'ambiance  et d'interviews. A Paris par exemple une séquence avec Jack Nicholson, qui a assisté au concert depuis le balcon, a été ajoutée.
Il décrit à la perfection le projet des Rolling Stones et leur envie de revenir aux basiques, sans pour autant céder à la mode des albums unplugged, très en vogue à cette époque.

Sur le plan de la narration le documentaire est fluide. Certains morceaux sont entrecoupés d'interviews mais même dans ces moments le visionnage reste agréable.
Les morceaux "coupés" de la sorte sont disponibles en version complète sur Totally Stripped ou sur l'album Stripped original.
Outre les Stones eux-mêmes, la parole est également donnée aux regrettés Bobby Keys, et Mark Fisher ainsi qu'à Don Was à Patrick Woodroffe. Des sous-titres en français sont disponibles sur les interviews. 

Totally Stripped embellit et enrichit donc son prédécesseur sans le rendre totalement caduc puisque certains morceaux de la version initiale ont disparu de la mouture 2016.
Dans le docu de 1995, 2 morceaux avaient été filmés lors du 2e concert au Paradiso, le 27 mai : Dead Flowers et Shine A Light. Ce concert du 27 mai a totalement disparu du documentaire et de l'ensemble des versions de Totally Stripped.
Du côté des fans (et particulièrement aux Pays-Bas) cette disparition de toute image du 2e concert du Paradiso ne manque pas de susciter à tort ou à raison des espoirs d'une parution ultérieure dans la série From The Vault de ce concert dont la set list  incluait Still A Fool et Jump On Top Of Me.

Quoi qu'il en soit, ce DVD accompagné du CD Totally Stripped composé uniquement de morceaux enregistrés en public constitue un apport des plus réussis à la discographie/vidéographie des Rolling Stones.

mardi 26 avril 2016

Que faire à Londres après Exhibitionism ?

Si vous passez par Londres pour voir l'expo des Rolling Stones à la Saatchi Gallery et que vous souhaitez poursuivre la journée dans un esprit stonien, vous pouvez en profiter pour vous rendre quelques centaines de mètres plus loin au 161 King's Road à la galerie Proud Chelsea.
Cette dernière expose et vend des photos des Rolling Stones prises  par Terry O'Neill au début de la carrière du groupe, entre 1963 et 1965.



Vous pourrez également y trouver le livre Breaking Stones qui reprend des clichés de Terry et de Gered Mankowitz.
Des clichés d'autres artistes que les Rolling Stones sont également visibles à la galerie.
Le 4 mai, Terry O'Neill sera d'ailleurs sur place en fin d'après-midi pour signer le livre.

En quittant la galerie vous pourrez pousser à pied jusqu'à Edith Grove et voir l'immeuble abritant le fameux appartement reproduit dans Exhibitionism.

Pour vos repas, le Sticky Fingers Café créé par Bill Wyman est toujours ouvert.
Bill ayant apparemment vendu une partie de ses parts, les objets exposés sont moins nombreux qu'aux débuts du restaurant. Plusieurs basses sont malgré tout exposées, ainsi que des disques d'or, des lithos et quelques autres souvenirs.
Si l'endroit mériterait un petit rafraîchissement sur le plan de la déco, la nourriture y reste correcte. La clientèle est familiale et la musique très rock (Stones, Kiss, Scopions, Status Quo...)

En déambulant dans les rues commerçantes de Londres, vous remarquerez certainement des allusions stoniennes de-ci de là. Bon voyage !


dimanche 24 avril 2016

Rolling Stones Exhibitionism, la chronique

Le but de l'article n'est pas de vous révéler le contenu détaillé de l'expo Exhibitionism des Rolling Stones mais de donner quelques infos, lignes directrices et ressentis personnels.

C'est un secret de polichinelle que de vous révéler la reconstitution des pièces de l'appartement d'Edith Grove. Cette dernière, réalisée sur la base des souvenirs des Stones constitue d'avantage un retour aux sources amusant que le point d'orgue de l'expo.
Elle illustre néanmoins la proximité dans laquelle vécurent de jeunes anglais fauchés entassés dans une surface réduite, mal chauffée, forcément bordélique et crasseuse mais qui cimentera une relation aussi forte que durable.

La richesse des objets exposés ensuite est impressionnante. De nombreuses guitares sont de la partie dont certaines ne sont plus utilisées depuis des décennies. Les batteries de Charlie ne sont pas oubliées, pas davantage qu'une collection d'harmonicas de Mick. Du côté des anciens membres, des instruments de Brian Jones, Bobby Keys et Bill Wyman sont également présents.



 Dans la partie traitant des films consacrés aux Rolling Stones, une vidéo montre Martin Scorcese analyser de façon rapide et intéressante les longs métrages les uns après les autres.

Les parties consacrées aux graphismes des pochettes et des affiches de tournées sont très intéressantes. Les superbes maquettes des scènes (mention spéciale à celle du Bridges To Babylon Tour) et les planches de projets non retenus succèdent à des collections d'affiches agrémentées d'éléments de making-off et de croquis réalisés pour certains par Mick ou Charlie.

La partie consacrée aux costumes est superbe et assez complète. Elle se termine sur une collection de tenues de scène de Mick Jagger utilisées sur Sympathy for the Devil au fil des ans.
Avant la fin de l'expo, une salle reproduit la zone backstage dans laquelle sont stockées les guitares.En regardant dans le coffre à guitares de Keith Richards, vous trouverez la set list du concert de Lyon en 2007.

A la sortie, une boutique évidemment bien fournie propose un merchandising varié pour tous les budgets incluant bon nombre d'objets et vêtements plutôt luxueux et onéreux mais aussi des objets aussi improbables que des imperméables pour chiens.

Les coffrets des lithographies des tournées 2014 sont proposés ainsi que des lithos de 2015 et 2016 et des grandes lithos (signées ou pas) de John Pasche.

Vous l'aurez compris, cette exposition vaut le déplacement. Les plus observateurs remarqueront peut-être quelques incongruités mais rien de bien grave.
Si vous le pouvez je vous recommande les visites matinales. Vous ne serez pas seuls mais la fréquentation augmente au fur et à mesure de la journée.
La prise de photos à l'intérieur est interdite, mais le catalogue de l'exposition est massif et riche, bien que non exhaustif. Il ne contient pas les reconstitutions mais la grande majorité des très nombreux objets présentés.

Question importante pour certains : l'expo est-elle intéressante pour les non-anglophones ?
Si les vidéos sur les grands écrans ne sont pas sous-titrées, il reste l'ensemble des objets à découvrir. Les iPads proposant des interviews dans la section studio n'offrent pas non plus de sous-titres mais un peu plus loin ceux permettant d'isoler les pistes de chaque musicien et de remixer une sélection de morceau sont très ludiques et sauront amuser tout le monde.
Des audio guides sont disponibles pour 5£ mais je m'en suis passé et avoue ne pas avoir pris soin de vérifier s'ils étaient multilingues.

Pour celles et ceux qui n'iront pas à Londres, Exhibitionism va parcourir le monde (prochaine étape : New York) et devrait passer en France d'ici à 2020.

samedi 23 avril 2016

Anniversaires discographiques du jour

Les Rolling Stones célèbrent en cette journée 2 anniversaires discographiques :
- les 40 ans de Black And Blue, paru le vendredi 23 avril 1976
- les 45 ans de Sticky Fingers, publié le vendredi 23 avril 1971



vendredi 22 avril 2016

Les Rolling Stones sont partout

L'hebdo gratuit féminin Stylist affiche sur sa une (certes masquée par une fausse une publicitaire) le mythique logo des Rolling Stones.
Ce dernier est associé à la thématique Pop Culture et a même été utilisé une 2e fois dans un projet de une non-retenue, les autres perdantes surfant sur les Simpsons, Disney ou l'artiste Roy Lichtenstein.

La langue tappisse ensuite la première double page de l'article alors que le groupe n'est à aucun moment mentionné.



Prince, retour sur quelques moments phares

J'ai eu la chance d'assister à 3 concerts de Prince et de participer à un "marathon" Prince en 2002, enchaînant un soundcheck "privé" pour quelques 2 à 300 fans, avant un concert au Zenith suivi dans la nuit par une prestation au Bataclan. Un total de 6 heures de live jouissif en 12h.

L'homme aimait jouer et improviser, se surprendre lui-même autant que son public.

En juillet 2010, il défraya la chronique avec une prestation au New Morning de Paris.
A l'époque, la chronique du concert rédigée en exclu pour le blog par Yazid Manou avait explosé les statistiques de visites.
Je vous propose de la découvrir ou la redécouvrir aujourd'hui en cliquant ici.

Prince, hommage en quelques morceaux

Difficile de retenir quelques morceaux de Prince pour exprimer son talent.
Voici quelques bribes de sa carrière interrompue trop tôt. Son talent d'auteur/compositeur, chanteur, pianiste, guitariste et multi-instrumentiste restera probablement longtemps inégalé.

Vous le verrez luttant contre les éléments lors de sa prestation  à la mi-temps du Superbowl 2007, reprenant Honky Tonk Women avant d'interpréter American Woman avec Lenny Kravitz.
En final, vous l'entendrez sur Miss You, interprétée avec Sting et Ronnie Wood.









jeudi 21 avril 2016

RIP Prince

Prince est décédé à l'âge de 57 ans.
Il avait été hospitalisé pour une grippe il y a quelques jours.

Prince fut souvent positionné comme le rival de Michael Jackson dans les années 80 et 90. 
En 1981, encore aux débuts de sa carrière, Prince s'était produit en première partie des Rolling Stones lors de leur tournée américaine.

Né Roger Nelson, Prince était un multi-instrumentiste de grand talent, un compositeur à l'aise dans tous les styles et une bête de scène dont les concerts excédaient souvent les 3 heures.  

Super-Coachella en octobre 2016, ça bruisse de + en + fort

Je vous annonçais dès dimanche ici-même les travaux préparatoires d'un super festival en Californie en octobre, sur le site du festival de Coachella avec sur 3 soirées des concerts des Rolling Stones, Neil Young, Bob Dylan, The Who, Paul McCartney et Roger Waters.

Roger Daltrey, le chanteur des Who, s'est exprimé sur le sujet, confirmant les préparatifs et négociations en cours. Comme je l'avais fait lors de mon premier post, il s'est également inquiété de la possibilité pour les vrais fans de musique de se procurer des billets à un prix raisonnable.

Outre les cachets des artistes qui risquent de tirer les prix vers des sommets probablement rarement voire jamais atteints jusque-là, il a souligné l'impact néfaste des revendeurs de billets et des quotas corporate de billets alloués aux acheteurs institutionnels que sont les sponsors et les entreprises.


mercredi 20 avril 2016

Les Rolling Stones à la sauce Star Wars

Le marketing Star Wars jouant à plein en ce moment, des pochettes d'albums connus ont été revues à la sauce Star Wars, avec pour certaines un certain succès.

Les Rolling Stones ont fait partie du lot.
En cliquant ICI, vous accèderez à l'ensemble des pochettes


Rolling Stones, le bilan du Olé Tour

Les chiffres officiels du Olé Tour ont été publiés.

Les 13 concerts donnés par les Rolling Stones dans un total de 9 villes ont tous affiché complet en termes de ventes.
729.292 billets ont été vendus pour un chiffre d'affaires de 83.894.323 dollars.

Le concert de Cuba n'est pas comptabilisé car gratuit.

mardi 19 avril 2016

AC/DC : enfin une déclaration de Brian Johnson !

Brian Johnson a enfin pris la parole par le biais d'un communiqué détaillé grâce auquel il souhaite donner sa version des faits.
Confirmant la gravité de ses problèmes d'audition actuels et son incapacité à se produire sur scène, le chanteur explique avoir ressenti récemment une gêne auditive forte et handicapante pour la qualité de ses prestations.

Incapable de monter sur scène dans un futur proche, Brian n'annonce nullement sa retraite.
Il remercie les fans d'AC/DC ainsi qu'Angus Young et Cliff Williams pour leur soutien et insiste sur le fait qu'il est en mesure d'enregistrer en studio.
Se positionnant donc comme étant toujours le chanteur d'AC/DC, Brian espère que ses problèmes pourront s'arranger pour lui permettre de remonter sur scène à terme.

Histoire d'enfoncer le clou, le chanteur déclare ne pas s'imaginer ne plus faire partie d'AC/DC et être par la pensée avec le groupe lors de chacun des concerts à venir, à défaut d'être présent physiquement.
S'il fait allusion au guest singer, le nom d'Axl Rose n'est à aucun moment mentionné...

Ce communiqué se veut très positif mais à lire entre les lignes, on dirait quand même que que tout ne tourne pas tout à fait rond dans l'intimité du groupe...

Metallica live au Record Store Day

Metallica s'est produit dans le magasin de disques Rasputin Music à San Francisco à l'occasion du Record Store Day devant 300 fans.
La set list est plutôt originale et correspond à la parution récente de coffrets luxueux des 2 premiers albums remastérisés Kill 'Em All et Ride The Lightning.

Helpless
Hit The Lights
The Four Horsemen
Ride The Lightning
Fade To Black
Jump In The Fire
For Whom The Bell Tolls
Creeping Death
Metal Militia

Voici le concert :

lundi 18 avril 2016

KISS sur scène en trio

Paul Stanley s'étant blessé au bras et ayant du subir une intervention chirugicale, KISS est monté sur scène sous la forme inédite d'un trio vendredi soir à l'occasion d'une prestation prévue au cours d'un gala de charité consacré à la lutte contre la sclérose en plaque.
Paul devrait être totalement rétabli d'ici début juillet et la nouvelle tournée de KISS.



Quant à Ace Frehley, le Spaceman original de KISS, il a été contraint d'annuler sa tournée nord-américaine pour épuisement.
Peu en veine tous les 2 ces jours-ci, Ace et son ancien collègue Paul Stanley ont enregistré ensemble un duo sur Fire And Water de Free figurant sur le nouvel album solo d'Ace intitulé Origins Vol. 1.

AC/DC avec Axl Rose : premiers aperçus

A l'occasion du 2e concert des Guns N' Roses à Coachella, Angus Young a rejoint le groupe de son futur chanteur pour interpréter Whole Lotta Rosie et Riff Raff.
Voici dont un premier aperçu de ce à quoi ressemblera la tournée d'AC/DC.





La performance est loin d'être ridicule, mais la différence avec Brian est significative.
Qu'en pensez-vous ?

dimanche 17 avril 2016

AC/DC : Axl Rose nouveau chanteur

AC/DC a confirmé officiellement cette nuit qu'Axl Rose sera son chanteur pour la tournée européenne qui débutera le 7 mai prochain à Lisbonne avant de passer par le Stade Vélodrome de Marseille le 13 mai.

La rumeur était persistente et Axl avait été vu sortant du studio de repetition d'AC/DC il y a quelques semaines.

Les Guns N' Roses étant en tournée actuellement avec des dates calées jusqu'au 23 avril il restera peu de temps pour répéter avec Angus et sa bande avant Lisbonne.

La tournée européenne d'AC/DC s'achevant le 12 juin, Axl reprendra ensuite la route avec les Guns à partir du 23 juin pour la suite de leur tournée américaine jusqu'à fin août.

Du coup, les dates américaines reportées par AC/DC suite aux problèmes d'audition de Brian seront probablement reprogrammées en septembre/octobre.

Vous pouvez retrouver ICI le communiqué officiel d'AC/DC.
On ne peut pas dire que l'hommage rendu à Brian pour sa carrière au sein du groupe soit particulièrement appuyé...

Un méga-festival en préparation

Les organisateurs du festival de Coachella en Californie seraient en train de travailler à un événement colossal qui se tiendrait du 7 au 9 octobre prochain au même endroit avec une affiche pour le moins alléchante.

Bob Dylan, les Rolling Stones, Paul Mc Cartney, Neil Young, The Who et Roger Waters sont en effet annoncés comme étant en cours de négociation pour y participer.

Si ce festival devait voir le jour, il serait historique et regrouperait la fine fleur du rock des années 60 (ou ce qu'il en reste de membres actifs/vivants).
La perspective du prix des billets fait en revanche plutôt peur...

mercredi 13 avril 2016

Le Bataclan annonce ses premiers concerts

Bien qu'aucune date précise de réouverture ne soit encore annoncée, le Bataclan a communiqué aujourd'hui les dates de 4 concerts en novembre et décembre prochains.
Il s'agit des premiers concerts annoncés depuis la tragédie du 13 novembre dernier.


Un tee-shirt sympa pour l'été ?

La marque Uniqlo vient de commercialiser en Europe une série de tee-shirts déjà disponible depuis plus d'un mois au Japon intitulée Groove Makers.
Au programme : 6 modèles reprenant les logos de labels mythiques tels que A&M, Capitol, Mercury, Virgin, Polydor, Motown, EMI et... DECCA.



Pour DECCA, c'est l'étiquette bleu de l'album Let It Bleed des Rolling Stones qui a été choisie comme inspiration, comme le prouve la référence SKL 5025 clairement visible.

Une déclinaison en blanc est également disponible mais elle est forcément moins "authentique".
Tous ces tee-shirts sont disponibles en boutique ou sur internet.

Scorpions live au Hellfest en DVD

Scorpions vient de faire paraître une nouvelle version Tour Edition de son dernier album en date Return To Forever.



Celle-ci contient l'album complété de 7 morceaux bonus, et 2 DVD sur lesquels se trouvent les 2 clips des singles issus de l'album, un documentaire sur la tournée US, des interviews et 2 concerts intégraux.
L'un des concerts est celui du Hellfest capté le 20 juin 2015 et l'autre a été enregistré à New York le 12 septembre de la même année. Malheureusement, la set list est identique.
J'ignore si le concert du Hellfest a été monté différemment de la version diffusée sur Arte il y a quelques mois, mais certains d'entre vous seront certainement ravis de s'offrir un souvenir du show.