lundi 22 mai 2017

Rolling Stones : nouveau live en approche

Alors que Olé Olé Olé sort cette semaine, la parution du concert donné en 2015 par les Rolling Stones au Fonda Theater de Los Angeles est attendue à l'automne.

Ce concert reste à ce jour le seul au cours duquel les Rolling Stones ont joué l'intégralité de l'album Sticky Fingers en live.
Filmé et réalisé par Paul Dugdale à qui nous devons de nombreuses autres parutions filmées du groupe (Sweet Summer Sun, Havana Moon, Olé Olé Olé), ce concert n'était jusque là disponible qu'en version audio incomplète via iTunes.

Cette parution permet de rêver de setlists sympathiques pour le No Filter tour à venir. J'imaginerai bien avoir droit chaque soir à 2 morceaux de Blue and Lonesome et à 2 morceaux "rares" de Sticky Fingers comme Sway, peu jouée ( jamais en France) et You Gotta Move...
Mick, si tu nous lis...

36 commentaires:

Anonyme a dit…

ça c'est une bonne nouvelle si l'on en croit la version itunes de Sticky Fingers déjà sortie...et puis, les Stones sont toujours meilleurs dans les petites salles.

MRROLLING a dit…

Encore un concours en vue Docteur

Doudexile a dit…

surtout j'espère que le son proposé sera bien meilleur que la version iTunes, pleine de reverb et au mixage très aléatoire....

Anonyme a dit…

Rassurez vous les overdubs et autres bidouillages seront maintenus.
Les versions de Sway et de Moonlight Mile sont très très dispensables, les insuffisances de Ron Wood sautant aux... oreilles.
Quant à Keith bah c'est plus vraiment ça même en rythmique.

Nico1977 a dit…

Ayant trouvé le bootleg, je vais pouvoir me rendre compte des overdubs ajoutés en studio ensuite... Et quelque-chose me dit qu'il va y avoir de légères retouches !! To be continued...

Pauline a dit…

Aucun intérêt ce DVD, autant écouter le lp roginal et les versions live dispos de l'époque avec Mick Taylor (ou même celles de 2014-2015).
Ron Wood est vraiment trop mauvais et ne fait pas honneur à des pépites comme Sway, Moonlight mile ou encore Cant't your hear...

lliryc a dit…

Il faudra vous y faire Mick Taylor ne reviendra pas. une fois admis ça et ayant écouté le concert il y a rien de honteux dans ce concert et surement pas Can You hear me knocking Jagger chante sans crier et wood s en sort plus que correctement Stop au stones bashing a chaque fois Évidemment il y a eu des mauvais concert depuis 15 ans mais celui là. N en fait pas partie

Doudexile a dit…

Très honnêtement, ce concert est assez dispensable, comme Havana moon, live licks....outre le fait qu'on ne retrouvera jamais les versions enregistrées en studio, c'est un fait admis et logique, ce concert manque cruellement d'âme dans les interprétations. Je concède volontiers le moment you gotta morve, cependant, ils auraient pu s'appliquer pour fêter un tel album. Ils balancent, sans surprise, comme dans leurs concerts depuis un bon moment ( écouter iorr, SFTD, satisfaction......), Jagger ne respecte pas les mélodies et phrasés, il y a des hésitations indignes musicalement. Ça ressemble à un concert de répètes. Assez déçu du coup de ce qui aurait pu être un concert événement..... L'autre regret vient du fait de l'absence ridicule et outrageuse de Mick Taylor. Je suis sûr que sa présence aurait donner une autre saveur à ce concert. regrets immenses pour ce concert insipide.....leur dernier beaux concerts filmés ou enregistrés restent, pour moi comme des fulgurances, Glastonbury et dans une moindre mesure sweet summer sun, plus inégal mais beau.

Vic a dit…

Wood fait de la peine sur Sway c'est vrai.
Il est globalement trop inconsistant, et jamais concentré.
Et Keith a beaucoup décliné, et c'est pire encore en 2016.
La reprise totalement ratée de Come Together des Beatles à Coachella illustre hélas ce que sont les Stones musicalement aujourd'hui.

Nico1977 a dit…

À quoi bon sortir un album blues si c'est pour reprendre 2 morceaux par set, de surcroît sur de grandes scènes sans âme ? Laissons une part au doute quant à cette nvelle salle à Nanterre, mais je doute fort qu'on y trouve la sensation de se trouver ds un petit club de blues enfumé... Surtout si c'est pour jouer la même setlist que depuis la tournée 1989-90 dont ns connaissons tous la teneur à 90%!

Marco a dit…

Les Stones ont 70 ans. Ils vont jouer dans des stades où des milliers de gens les verrons pour la 1e fois. Ou la 1e fois depuis 20 ans. 4 morceaux vraiment nouveaux ou rares sur 20 ça me va déjà très bien.

Anonyme a dit…

Il vaut mieux effectivement les voir que les écouter.

Didier a dit…

Il y a nouveau des places sur le site de la Fnac!

Anonyme a dit…

et aussi sur ticket master pour les concerts du 22 et 25/10...

le philosophe a dit…

Un bon CITADEL très fort et hop au resto ! P'tit coucou de la Corse...les fans des Stones au soleil

Nico1977 a dit…

À + de 1200 km du philosophe, à Amiens ou "Macrontown" (...!), le soleil a donné grave également ajdh ! Du coup, c'est "Black and Blue" chez moi... Cet album est vraiment pour moi un album d'été, tout comme "It's only rock'n'roll" d'ailleurs, allez savoir pourquoi. La production, le son des grattes, les compos sentent la chaleur, le moite, qd bien même ils ont été enregistrés en grande partie à Munich, ville réputée pr sa météo torride !

Oleaster a dit…

Ce blog devient charnu, aigu, plein d'infos et de points de vue... différents. J'aime !
Je prends le prétexte de leur prochain live au Fonda Club pour m'adosser aux échanges récents sur d'autres groupes néo et post "stoniens" comme les Flamin'Groovies.
J'ai eu la chance de voir à Dijon en 82-83 les Dogs, les Barracudas (avec Chris Wilson...), les Real Kids, le Gun Club et les London Cowboys à peu près dans cet ordre, sur une courte période.
A l'époque, je me demandais si la capitale des Ducs de Bourgogne n'allais pas devenir celle du rock'n'roll et surtout si mes chers vieux Stones resteraient ensemble et actifs, au-delà de leur impressionnante prestation à Gerland le 16 juin 1982.
Il m'a fallu attendre 1990 pour les revoir sur scène (sur la pelouse du Parc des Princes, recouverte d'un blanc linceul pour la circonstance). Leur rock'n'roll circus d'aujourd'hui était déjà en place, à quelques titres près... Bien que tayloriste assumé, je n'ai pas été déçu.
Depuis, je n'ai jamais oublié d'aller les voir quand ils passaient en France. Mon plus mauvais souvenir reste le t-shirt canari de Mick au SDF en 98. J'étais mal placé au fond du stade, on peut appeler ça le bénéfice du doute.
Pour ce qui sera du 22 octobre prochain, j'ai sincèrement cherché un prétexte pour ne pas faire le déplacement. Malheureusement, mon cher neveu m'a offert une place dans la fosse. J'irai donc. Sans illusion. Un peu marre de leur cirque, des guitares trouées et des postures de pochard des guitaristes jumeaux...
J'irai quand même, je vous le dis, des fois qu'il y ait encore quelque chose à voir et à entendre dans cette messe du temps passé.
S'ils sont encore là, c'est que les autres sont morts ou attendent, n'en finissent pas d'attendre. CQFD.

Le philospohe a dit…

À propos du GUN CLUB, je les ai vu dans un petit club du Nord Finistère (les Hespérides) vers 92, avec un Jeffrey Lee Pierce qui m'avait scotché. Ce type était génial. Le lendemain, j'avais encore les oreilles qui sifflaient. Le plus grand groupe de rock des années 80 (il y avait peu de concurrence, il est vrai...).

Anonyme a dit…

Trop cher et aucun intérêt musicalement parlant : STOP !

lliryc a dit…

Comme je trouve ce concert du fonda theater largement supérieur a la moyenne de la décennie"c'est pas dur" diront les grincheux et qu'en plus il y a des titres un peu inédit : When the whip comes down /all down the line / rock me baby / i can turn You loose et en plus sway moonlight miles Can You hear me knocking même si il ne sont pas joué a la perfection même si il n y a pas de fulgurances taylorienne je vais l acheter

Xlc a dit…

Je ne comprends pourquoi Mick choisit de chanter Sway de cette façon ça gache tout.
Le jeu de Keith a beaucoup décliné. Ron Wood reste Ron Wood soir un guitariste très moyen.

Nico1977 a dit…

Putain, les Dogs, les Barracudas, les Real Kids, le Gun Club et les London Cowboys ds la même soirée, c'est du lourd...!! Comme je t'envie Oleaster !! Ces groupes font partie de mon Panthéon tu as certainement passer une soirée incroyable... Un souvenir imperissable... Salaud va !!

Nico1977 a dit…

Erratum : tu as certainement PASSÉ (je déteste les fote d'hortograffe !)

twobrothers a dit…

Les Hespérides! J'ai vu un super show de C.SPEDDING il y a
presque 30 ans! Super!
On en parle pas assez de ce MONSIEUR.
Hurt,guitar grafitti...
Excellent,qui qurait pu faire auusi bien que RON au sein de notre
groupe fétiche!
En attendant leur prestation(?) je vais m'éclater la tronche sur HOUND DOG TAYLOR,
J.B.HUTTO,ELMORE JAMES,G.THOROGOO...
BON WEEK END 😉

twobrothers a dit…

auusi=aussi
...Vous l'auriez deviné!
A plus!

Oleaster a dit…

Eh Nico, j'ai pas dit "dans la même soirée"! Les Dogs et Cie, ils sont venus séparément couper la moutarde sur plusieurs mois, d'octobre 82 au printemps 83.
En ce temps-là, il y avait à Dijon une association spécialisée dans les légendes du rock qui organisait des concerts pour 300 personnes dans cette ville endormie. Il n'était pas question de fric, de "large public", ni même de l'acoustique des salles, forcément polyvalentes et aussi incongrues que la salle des fêtes de Marsannay, l'amphi Aristote à la fac, ou la cave trop longue d'un disquaire passionné.
Il n'était question que de foi et d'attitude, de goût et de style, d'une certaine vision radicale et orageuse de l'art (si le rock est un art).
Il me revient quelques images que je dédie à Nico1977 et au philosophe :
Dogs : élégants, ténébreux, racés, presque célèbres et amorçant un virage "commercial" parce qu'ils avaient "revu Linda". Mais qu'ont-ils fait en rappel ? Un medley savamment construit sur le "I'm alright" de Nanker-Phelge...
Barracudas : mauvais temps pour le surf. Dangereux incendiaires de plages ! Chris Wilson sautant dans le public parce qu'un type lui avait craché dessus ou - je ne sais plus - comme un guerrier, pour le seul plaisir d'insulter cette "fucky country".
Real Kids : américains ! Musclés sous le t-shirt. Un laminoir de riffs soutenant les comptines de John Felice à la voix si justement enrouée. L'autre guitariste, brun et défoncé, aussi impressionnant qu'un Keith Richards 72...
Gun Club : Jeffrey Lee Pierce, Brando bouffi, flanqué de sa Vampirella gothique, tignasse de maïs en décomposition, les mains sur le micro, dans la position de Jim Morrison... ou vautré par terre, dans le marigot pourri. Il a planté ses ongles dans la nuque de son guitariste et nous a offert des bananes... Insurpassable !
London Cowboys : je voyais à peine Steve Dior car la cave était trop longue. J'aurais bien aimé que Johnny Thunders soit là aussi...
Ce que proposaient ces types, c'était la voie (voix) impérieuse des guitares sur des mélodies d'école primaire (mon speed préféré), l'éternité de l'enfance sinon rien.
Malgré cela, je n'ai jamais quitté les Stones. Allez savoir...

Palio a dit…

C'est pour entendre Keith tombé aussi bas comme ici en 2015 à Buenos Aires non merci c'est vraiment trop triste
https://youtu.be/ML2M8wfqWfI

Nico1977 a dit…

Merci pour ces tranches de vie Oleaster, ton récit m'a quasiment fait me sentir au concert avec toi... Et même si ce n'est pas sur une soirée que tu as vu ce beau linge, cela s'est étalé sur qq mois si j'ai bien compris. Dijon était foutrement rock'n'roll ds les 80's dis moi !!

ratapoil a dit…

ole ole.............nul, fan depuis 1964 cela devient pathétique.Arretez les gars Vous me faites mal.Prenez votre retraite , on Vous aime

Le philospohe a dit…

A l'heure du festival de Cannes, il convient d'honorer GODARD et son film (très) arty ONE + ONE sur les Stones dans un studio qui ressemble à un tableau abstrait. Une œuvre d'art, un chef-d'oeuvre. GODARD est grand, les STONES aussi (vous pensiez bien...). C'était 68, aussi...
ONE + ONE est une œuvre plastique.

njp a dit…

Hello,�� a vous FANS des STONES quel est votre avis sur le docu OLÉ OLE OLE des stones Salut ��

twobrothers a dit…

Vive Cannes!
A ce sujet revoir CAPTAIN BEEFHEART a Cannes en 1968 sur youtube...
C'est vraiment de la balle! Sure'nuff'n yes i do!
Pensez aussi au 50eme anniversaire de Sergent pepper!
Dans le genre concept album ma preference va a Freak out de ZAPPA!
Une pensée a Oleaster,il ne manquait plus que LORD OF THE NEW CHURCH!...

Luv a dit…

J'adore Keith mais entendre cela me fait simplement de la peine... Tout simplement.

https://www.youtube.com/watch?v=A__ApjvCU8I

twobrothers a dit…

A Luv,
De la peine oui...
Où est Keith the riff?
ça promet pour la tournée...

Oleaster a dit…

En réponse à Nico, je ne crois pas que Dijon était plus rock'n'roll qu'une autre ville française dans les années 80. Au contraire. Mais le foutu caractère médiéval de cette contrée avait stimulé certaines ardeurs. L'association en question en était le reflet. Petit milieu exigeant qui portait haut le flambeau d'une certaine punkitude (non dite car relevant d'une grammaire et d'une imagerie épuisées...).
Les Stones de 65 et leurs épigones précités étaient bien plus modernes que les punks de 77!
Les Stones de 82 ne méritaient pas le prix d'un ticket à Gerland (85F) !
Il n'y avait pas de scène dijonnaise à proprement parler mais un axe Dijon-Rouen-Boston qui passait effectivement par des groupes comme Snipers, les Calamités, les Barracudas, les Real Kids... Ces gens-là se connaissaient, croisaient leur Rickenbacker, échangeaient leurs amplis, jouaient, sortaient ensemble.
L'association n'a pas duré très longtemps. A mon grand regret, elle n'a pas su faire venir les Lords of the New Church, ni les Ramones. Les Stooges et le MC5 ne sont pas venus non plus (of course...) mais ils existaient furieusement dans le panthéon de ces jeunes-là, acteurs, organisateurs, fans, groupies et curieux périphériques, tous purs et méchants, guettant la foudre, mais si gentils à la récré...
Ce genre de croisade me paraît tout à fait impossible aujourd'hui.

Fay a dit…

@Luv.
Je découvre cette version de Gimme Shelter. Je peine à trouver les mots. C'est bien cela le jeu de Keith aujourd'hui. Sans clavier pour jouer ce qu'il ne joue plus (Chuck Leavell) et bien sûr tous les overdubs pour les DVD et vidéos officielles YouTube et Facebook (quand ce n'est pas une version veille de 10 ans).
Mascarade pathétique.