dimanche 8 novembre 2015

Exile on Main Street : nouvelle remastérisation en approche

Le 25 mars 2016, de nombreux fans des Rolling Stones pourront s’offrir une enième version de leur album favori. C'est en effet à cette date que paraître une réédition  vinyle d'Exile On Main Street qui, sur le papier, semble réellement apporter un plus par rapport aux précédentes.

L'album a cette fois bénéficié d'un half speed mastering, à savoir une lecture à vitesse réduite de moitié des bandes master au moment du transfert. Cette pratique a pour vertu de magnifier les aigus et de permettre une meilleure scission entre les canaux gauche et droit.
Argument (marketing?) supplémentaire : l'opération a été réalisée aux studios d'Abbey Road.




Le double vinyl sera proposé dans le packaging d'origine, avec les 12 cartes postales de Norman Seeff au prix de 45 euros environ.

4 commentaires:

Gobichou a dit…

bon bah, ça fera mon sixième exemplaire tout support confondu du plus grand album de tous les temps ! &;-)

Jean Claude Monin a dit…

Indispensable, commandé à ce jour !!

florent a dit…

Dommage qu'ils n'ont pas pensé à cela avant la dernière réédition en vinyle... Ceci dit le mastering du vinyle ressorti il y a 3 ou 4 ans (je ne sais plus vraiment), est très bon. Si je compare avec un pressage des 70's que je possède également, globalement je préfère la dernière version : plus de précision, les différents instruments sont mieux définis, et le disque est sans doute moins abimé que son grand frère... mais il y aussi un bémol un son un petit peu moins ample sans doute à cause d'une plus forte compression.
Le nouveau mastering made in Abbey Road studios ? je vais à coup sur acheté le vinyle ($), j'espère juste que les ingénieurs auront mis la pédale douce sur cette fichue compression.

florent a dit…

J'ai acheté cette version la semaine dernière.
Avant de l'acheter et d'écouter le disque, je dois dire que j'étais septique. Mais après écoute je confirme que ce mastering apporte un réel avantage: j'ai comparé avec avec le coffret vinyle sorti pour les 40 ans de l'album et avec une version de 78 (de démoire).
Résultat : je trouve que les registres haut médiums et aigus sont plus présents. Pour être plus précis on entent plus distinctement les backround vocals, guitares acoustiques, et même cuivres. Ce n'est pas non plus le jour et la nuit, autrement-dit c'est plutôt subtil mais si l'on aime bien écouter la musique (et pas seulement l'entendre), l'apport de ce procédé est appréciable.
Attention néanmoins, pour en bénéficier à plein, il faut impérativement avec une installation dédiée hifi pas forcément onéreuse mais avoir un ampli, des enceintes (et bien sur une platine vinyle!) construits pour écouter de la musique et non pour magnifier les effets spéciaux des films (home cinema).

Je précise aussi que la pochette a été reproduite avec un très grand soin de façon à ce qu'elle ressemble le plus possible à la version originale. Et les cartes postales sont bien présentes...

Bref cette version mérite le détour. J'espère que les studios Abbey Road vont sortir plus de disques avec ce procédé.